Alternative à la climatisation : le rafraîchisseur d'air

Un rafraîchisseur n’est pas un climatiseur. C’est un appareil mobile qui abaisse de quelques degrés la température ambiante suivant le processus du traitement adiabatique de l’air ou rafraîchissement par évaporation.

Le principe de fonctionnement du rafraîchisseur

Ce principe est simple et peu coûteux en énergie : l’air chaud de la pièce est propulsé par un ventilateur à travers un échangeur humide, une sorte de tampon mouillé. En s’évaporant, l’eau absorbe les calories présentes dans l’air, ce qui le rafraîchit de quelques dégrés à la sortie de l'appareil. 

Avantages du rafraîchisseur

Les avantages sont nombreux :

  • il consomme très peu d’électricité (pas de compresseur mais un simple ventilateur)
  • il prend moins de place qu’un climatiseur mobile
  • il n’a pas besoin de sortie vers l’extérieur
  • il fait moins de bruit
  • il génère un flux d’air frais mais pas glacé qui est très agréable
  • il est beaucoup moins cher qu’un climatiseur

 Inconvénients du rafraîchisseur

Le principal inconvénient est… que ce n’est pas un climatiseur et qu’il ne permet d’abaisser la température que de quelques degrés. On parlera plutôt de sensation de fraîcheur que d’abaissement significatif de la température. Pour accentuer ses performances, on pourra placer des glaçons dans le réservoir, car plus l’eau est fraîche et plus le rafraîchisseur… rafraîchit. Pour beaucoup cet inconvénient d'une moindre efficacité serait plutôt un avantage car il évite les problèmes pulmonaires liés à un choc thermique trop important. À noter, que le rafraîchisseur augmente le taux d'humidité dans l'air, ce qui, dans certains cas, peut être considérer comme un inconvénient ou, à l'inverse un avantage dans les milieux dont l'atmosphère trop sèche. Ceci étant, il faut noter que du fait même de son principe de fonctionnement, le rafraîchisseur est d’autant moins efficace que l’air est humide. 

L'entretien du rafraîchisseur

Il faut noter qu'un rafraîchisseur doit faire l'objet d'un entretien régulier :

  • nettoyage du tampon à l’eau claire une fois par mois,
  • vidange et nettoyage régulier du bac,
  • dépoussiérage et nettoyage du filtre à poussière,
  • remplacement du filtre à charbon actif si l’appareil en est doté.

Attention : les rafraîchisseurs n’aiment pas l’eau calcaire, qui bouche le tampon de l’échangeur quand l’eau s’évapore!

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

La brumisation : un moyen écologique de se rafraîchir

Tout le monde connaît les bienfaits de la brumisation quand il fait très chaud. Les vertus des bombes aérosols brumisantes, promues par une célèbre marque d’eau minérale pour bébés sont bien connues. L’effet est immédiat, mais éphémère. Le principe est appliqué au rafraîchissement des terrasses et même de votre intérieur avec un ventilateur adapté.

image

Le traitement de l'air dans la maison

Le souci de respirer un air de qualité, plus sain, moins pollué, fait partie des préoccupations de confort, au même titre que de bénéficier du chauffage ou de la climatisation. C’est aujourd’hui possible grâce à divers équipements, dont il faut savoir apprécier l’efficacité. Sans ce renouvellement, l'air intérieur peut être de 5 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur, même en ville. La règlementation sur le sujet est ancienne avec l'arrêté du 22 mars 1982 et celui du 24 mars 1983.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice