Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé. Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

Le cisaillage est une technique utilisée surtout en chaudronnerie. Il convient pour les feuilles de cuivre laminé recuit, de laiton, d’alliages laminés d’aluminium, de zinc, d’étain et de plomb. Parmi les métaux ferreux, seul l’acier doux ou extra-doux (en feuille) peut être cisaillé. On peut cisailler manuellement ou à la machine.
Il existe également d’autres procédés : le tronçonnage et l’oxycoupage.

Par quoi commencer

Le ferronnier débutant doit commencer par réaliser des petits travaux. À froid, vous pouvez avoir l’occasion de cintrer les fers d’armature pour le béton à l’aide de griffes et d’un étau. Si vous souhaitez entreprendre un véritable travail de ferronnier, faites tout d’abord une œuvre modeste : une petite grille pare-feu ou une lampe comprenant quelques volutes décoratives. N’essayez pas d’obtenir des formes parfaitement géométriques : dessinez plutôt, à main levée, le modèle des volutes.

Les cisailles 

La cisaille coupe-tout

On trouve dans le commerce, une petite cisaille à lames droites, à branches gainées de matière plastique. Cet outil permet de réaliser les coupes droites sur tous les métaux jusqu’à 1 mm d’épaisseur.

La grignoteuse

C’est une cisaille d’un genre très particulier. Elle comporte deux branches qui fonctionnent comme des ciseaux, mais les lames détachent une étroite bande de métal qui s’enroule sur elle-même. La grignoteuse est un outil très maniable, qui permet de réaliser des coupes sinueuses et contournées sur des surfaces planes ou courbes. La grignoteuse permet également de réaliser les découpes droites.

La cisaille à chantourner

Caractérisée par ses lames étroites et courbes, cette cisaille permet de réaliser les découpes courbes. Elle est très utile dans les mains du carrossier.

Les cisailles à lames droites

Il en existe une large gamme adaptée aux différentes épaisseurs des métaux, pour effectuer les coupes droites. Pour les plus grosses tôles qui peuvent encore être cisaillées, utilisez une forte cisaille à lames trempées et polies, dont l’une est contre-coudée (ce qui donne davantage de résistance) ; les branches sont désaxées, afin d’exercer l’effort plus facilement.

La cisaille électrique

Il existe des cisailles électriques autoportatives qui permettent d'obtenir une coupe nette et sans bavure avec un minimum d'effort, sans déformation de la tôle. On trouve des modèles filaires ou sur batterie.

La griffe de zingueur

Le zinc utilisé pour la couverture des bâtiments peut être coupé à l’aide d’un outil simple, la griffe. C’est une lame d’acier montée sur un manche de bois (ou de matière plastique). Elle s’utilise avec une règle d’acier (guide de coupe). On tire la griffe vers soi (on ne la pousse pas). La griffe de zingueur produit une entaille triangulaire dans la feuille de métal. La coupe doit être achevée par pliage.

L’utilisation des cisailles

Il faut toujours effectuer un tracé, même pour les petites coupes. Si vous coupez une mince feuille de zinc (0,3 mm) à la cisaille coupe-tout, vous pouvez travailler sans problème avec une seule main, comme si vous utilisiez une simple paire de ciseaux. La coupe d’une tôle plus épaisse fatigue davantage la main. La plupart des cisailles sont pourvues d’un ressort de rappel – comme un sécateur – permettant de travailler d’une seule main. Cependant, les grosses cisailles doivent être maniées à deux mains
Quand vous travaillez d’une main, vous tenez la tôle de la main gauche (pour les droitiers). Quand vous travaillez à deux mains, vous devez fixer la tôle sur l’établi avec un valet ou des serre-joints.

Le gauchissage

La coupe des tôles à la cisaille a le défaut de les “gauchir” : la bande débitée est déformée par l’action des lames. Il faut dégauchir à l’aide d’outils spéciaux pour le dressage (griffes) ou au marteau sur le marbre. La grignoteuse a l’avantage de ne pas (ou presque pas) gauchir les feuilles de métal.

Les cisailles fixes

Pour découper les tôles à l’atelier de chaudronnerie, utilisez des cisailles fixes à lames courtes ou longues. Ces cisailles facilitent la coupe grâce à un mécanisme de démultiplication ou à la longueur des lames. Elles permettent de couper des tôles plus épaisses qu’avec des cisailles à main.

Les coupe-tubes

Il faut couper les tubes non seulement pour les travaux de plomberie ordinaires, mais aussi pour installer les appareils de chauffage central, les citernes et les réservoirs, pour acheminer gaz et liquides.

Le tronçonnage à la disqueuse

Pour le tronçonnage des barres et des profilés, on utilise une machine électroportative : la meuleuse d’angle. Elle est dotée d’un moteur puissant (plus de 2 000 W), qui tourne à plus de 6 000 tr/min. Elle doit être tenue à deux mains, le disque à tronçonner attaquant le métal perpendiculairement à l’axe de la barre. La vitesse est en général réglable.
Les fabricants fournissent plusieurs disques à tronçonner adaptés aux différents métaux. On utilise un disque tendre à grain fin pour les métaux durs et un disque dur à gros grain pour les métaux tendres. Le disque est protégé par un carter métallique, afin de réduire les risques d’accident.

L’oxycoupage

Le découpage du métal au chalumeau se fait à haute température. Il n’est possible qu’avec un chalumeau oxyacétylénique ou bigaz. La chaleur nécessaire est obtenue par une arrivée supplémentaire d’oxygène (commandée généralement par une gâchette). Il faut prendre des précautions : protégez vos yeux par des lunettes et portez des gants de soudeur. Travaillez sur un ensemble isolant et commencez à chauffer le métal pour le porter au blanc en bord de plaque. Appuyez sur la gâchette et coupez lentement. Après refroidissement, le profil de la coupe doit être rectifié à la lime ou à la meule.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plier et cintrer le métal

Les métaux peuvent être cintrés à froid ou à chaud. On plie (et on cintre) les tôles , les tubes et les barres . Cette technique permet notamment de réaliser des objets décoratifs en fer forgé : grilles, lampadaires ou appliques.

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Les métaux dans la maison

Les métaux sont présents partout dans la maison : fer, acier, alliage, cuivre y sont largement représentés. Assemblage mécanique par vissage ou par rivets, brasure, soudure, soudo-brasure sont parmi les techniques d’assemblage qui demandent des équipements spécifiques comme la lampe à souder, le chalumeau, le poste à souder à l’arc. La scie à métaux, la griffe de zingueur, la pointe à tracer, la lime sont parmi les outils les plus utilisés pour travailler la tôle, les tubes en cuivre, les fers à béton.