Couper le métal

Le métal en feuilles ne doit pas être scié, mais cisaillé. Ce procédé est appliqué aux tôles des différents métaux et alliages. Il est exécuté avec des outils fonctionnant selon le principe du levier (ciseaux). La coupe du métal est à distinguer de son sciage.

Le cisaillage est une technique utilisée surtout en chaudronnerie. Il convient pour les feuilles de cuivre laminé recuit, de laiton, d’alliages laminés d’aluminium, de zinc, d’étain et de plomb. Parmi les métaux ferreux, seul l’acier doux ou extra-doux (en feuille) peut être cisaillé. On peut cisailler manuellement ou à la machine.
Il existe également d’autres procédés : le tronçonnage et l’oxycoupage.

Par quoi commencer

Le ferronnier débutant doit commencer par réaliser des petits travaux. À froid, vous pouvez avoir l’occasion de cintrer les fers d’armature pour le béton à l’aide de griffes et d’un étau. Si vous souhaitez entreprendre un véritable travail de ferronnier, faites tout d’abord une œuvre modeste : une petite grille pare-feu ou une lampe comprenant quelques volutes décoratives. N’essayez pas d’obtenir des formes parfaitement géométriques : dessinez plutôt, à main levée, le modèle des volutes.

Les cisailles 

La cisaille coupe-tout

On trouve dans le commerce, une petite cisaille à lames droites, à branches gainées de matière plastique. Cet outil permet de réaliser les coupes droites sur tous les métaux jusqu’à 1 mm d’épaisseur.

La grignoteuse

C’est une cisaille d’un genre très particulier. Elle comporte deux branches qui fonctionnent comme des ciseaux, mais les lames détachent une étroite bande de métal qui s’enroule sur elle-même. La grignoteuse est un outil très maniable, qui permet de réaliser des coupes sinueuses et contournées sur des surfaces planes ou courbes. La grignoteuse permet également de réaliser les découpes droites.

La cisaille à chantourner

Caractérisée par ses lames étroites et courbes, cette cisaille permet de réaliser les découpes courbes. Elle est très utile dans les mains du carrossier.

Les cisailles à lames droites

Il en existe une large gamme adaptée aux différentes épaisseurs des métaux, pour effectuer les coupes droites. Pour les plus grosses tôles qui peuvent encore être cisaillées, utilisez une forte cisaille à lames trempées et polies, dont l’une est contre-coudée (ce qui donne davantage de résistance) ; les branches sont désaxées, afin d’exercer l’effort plus facilement.

La cisaille électrique

Il existe des cisailles électriques autoportatives qui permettent d'obtenir une coupe nette et sans bavure avec un minimum d'effort, sans déformation de la tôle. On trouve des modèles filaires ou sur batterie.

La griffe de zingueur

Le zinc utilisé pour la couverture des bâtiments peut être coupé à l’aide d’un outil simple, la griffe. C’est une lame d’acier montée sur un manche de bois (ou de matière plastique). Elle s’utilise avec une règle d’acier (guide de coupe). On tire la griffe vers soi (on ne la pousse pas). La griffe de zingueur produit une entaille triangulaire dans la feuille de métal. La coupe doit être achevée par pliage.

L’utilisation des cisailles

Il faut toujours effectuer un tracé, même pour les petites coupes. Si vous coupez une mince feuille de zinc (0,3 mm) à la cisaille coupe-tout, vous pouvez travailler sans problème avec une seule main, comme si vous utilisiez une simple paire de ciseaux. La coupe d’une tôle plus épaisse fatigue davantage la main. La plupart des cisailles sont pourvues d’un ressort de rappel – comme un sécateur – permettant de travailler d’une seule main. Cependant, les grosses cisailles doivent être maniées à deux mains
Quand vous travaillez d’une main, vous tenez la tôle de la main gauche (pour les droitiers). Quand vous travaillez à deux mains, vous devez fixer la tôle sur l’établi avec un valet ou des serre-joints.

Le gauchissage

La coupe des tôles à la cisaille a le défaut de les “gauchir” : la bande débitée est déformée par l’action des lames. Il faut dégauchir à l’aide d’outils spéciaux pour le dressage (griffes) ou au marteau sur le marbre. La grignoteuse a l’avantage de ne pas (ou presque pas) gauchir les feuilles de métal.

Les cisailles fixes

Pour découper les tôles à l’atelier de chaudronnerie, utilisez des cisailles fixes à lames courtes ou longues. Ces cisailles facilitent la coupe grâce à un mécanisme de démultiplication ou à la longueur des lames. Elles permettent de couper des tôles plus épaisses qu’avec des cisailles à main.

Les coupe-tubes

Il faut couper les tubes non seulement pour les travaux de plomberie ordinaires, mais aussi pour installer les appareils de chauffage central, les citernes et les réservoirs, pour acheminer gaz et liquides.

Le tronçonnage à la disqueuse

Pour le tronçonnage des barres et des profilés, on utilise une machine électroportative : la meuleuse d’angle. Elle est dotée d’un moteur puissant (plus de 2 000 W), qui tourne à plus de 6 000 tr/min. Elle doit être tenue à deux mains, le disque à tronçonner attaquant le métal perpendiculairement à l’axe de la barre. La vitesse est en général réglable.
Les fabricants fournissent plusieurs disques à tronçonner adaptés aux différents métaux. On utilise un disque tendre à grain fin pour les métaux durs et un disque dur à gros grain pour les métaux tendres. Le disque est protégé par un carter métallique, afin de réduire les risques d’accident.

L’oxycoupage

Le découpage du métal au chalumeau se fait à haute température. Il n’est possible qu’avec un chalumeau oxyacétylénique ou bigaz. La chaleur nécessaire est obtenue par une arrivée supplémentaire d’oxygène (commandée généralement par une gâchette). Il faut prendre des précautions : protégez vos yeux par des lunettes et portez des gants de soudeur. Travaillez sur un ensemble isolant et commencez à chauffer le métal pour le porter au blanc en bord de plaque. Appuyez sur la gâchette et coupez lentement. Après refroidissement, le profil de la coupe doit être rectifié à la lime ou à la meule.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Plier et cintrer le métal

Les métaux peuvent être cintrés à froid ou à chaud. On plie (et on cintre) les tôles , les tubes et les barres . Cette technique permet notamment de réaliser des objets décoratifs en fer forgé : grilles, lampadaires ou appliques.

image

Travailler le métal

Contrairement à une idée reçue, le travail du métal n’est pas du seul ressort du professionnel. Il est vrai que l’on accorde volontiers à l’amateur une compétence davantage en rapport avec des matériaux plus faciles à façonner que le métal. Pourtant, les occasions ne manquent pas, dans la vie courante, particulièrement lorsqu’on habite une maison individuelle, de mettre en pratique une activité somme toute assez simple, à condition, bien entendu, d’employer et de maîtriser les techniques et le matériel appropriés. Le métal est un matériau qui rebute parfois le bricoleur, car celui-ci le considère comme froid et difficile à travailler, lui préférant le bois. Le métal, pourtant, est plus facile à scier et à usiner, car plus homogène.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Peindre les murs : la bonne méthode

Après avoir préparé les murs et nettoyé la pièce, vous pouvez commencer à peindre. Cette opération, l’un des travaux de décoration les plus agréables, doit s’aborder avec calme et réflexion. Commencez donc par vérifier les points suivants.

image

Poser du carrelage mural (faïence)

La pose du carrelage mural (ou faïence), gagne à être faite à partir de tasseaux cloués provisoirement de façon à constituer de bons guides et un appui pour les carreaux. Pour carreler une surface importante, mieux vaut travailler en partant du centre vers les bords et en collant d’abord les carreaux entiers. Les bords seront ensuite carrelés avec des carreaux recoupés. Travaillez par surfaces réduites en veillant, en particulier, à la régularité des joints et au collage uniforme des carreaux. Vous devez obtenir une surface parfaitement plane, avec des joints réguliers. 

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.