Eau chaude sanitaire : comment en réduire le coût

La production d’eau chaude est, après le chauffage, le deuxième poste de consommation électrique d’un logement quand l'eau est chauffée par un chauffe-eau électrique. Avec une chaudière, la part de la consommation liée au chauffage de l'eau sanitaire est plus difficile à cerner. On sait néanmoins qu'elle est significative. Les économies réalisables sur la consommation énergétique pour l'eau chaude sont donc très importantes. 

Utiliser en priorité l’eau froide

Le chauffe-eau étant un gros consommateur d’énergie (sauf s’il est solaire), un bon geste consiste à à utiliser en priorité l’eau froide chaque fois que c’est possible, notamment pour se laver les mains et même pour le nettoyage des sols. Penser à le régler (ou à le faire par un plombier) entre 55 et 60° C. il ne sert à rien d’avoir une eau trop chaude que l’on tiédit ensuite en ouvrant le robinet d’eau froide !

Volume du chauffe-eau

Adoptez le volume du chauffe-eau à votre situation familiale et au nombre de pièces du logement. Il ne sert à rien de chauffer 300 litres d’eau en permanence dans un 2 pièce ou lorsque l’on n’est qu’une personne seule ou un couple dans un logement. On peut adopter les principes suivants:

Volume d'eau par nombre de pièces
• Studio : 100 litres
• 2 pièces : 150 litres
• 3 pièces : 200 litres
• 4 pièces : 250 litres
• 5 pièces : 300 litres

– Volume d'eau par rapport au nombre d’occupants
• 1 adulte : 50 à 80 litres
• 1 adulte et 1 enfant : de 75 à 100 litres
• 2 adultes : de 100 à 160 litres
• 2 adultes et 1 enfant : de 150 à 190 litres
• 2 adultes et 2 enfants : 200 litres
• 2 adultes et 3 enfants : 250 litres.
• 2 adultes et 4 enfants : 300 litres

Abonnement et délestage

– Optez pour un tarif heures pleines / heures creuses et l’équipement ad-hoc pour bénéficier du meilleur tarif possible et éviter la surcharge du réseau

– Installez un relais de délestage au tableau pour réduire le coût de l’abonnement.

– Installez un chauffe-eau de plus faible capacité (ou un chauffe-eau instantané) dans la salle de bains si elle est éloignée de plus de 8 m du point de production de l’eau chaude sanitaire pour éviter une consommation d’eau inutile en attendant qu’elle soit chaude.

Résistance stéatite

Préférez un chauffe-eau à résistance stéatite, car celle-ci est protégée par un fourreau évitant qu’elle soit en contact direct avec l’eau et qu’elle ne s’entartre, situation où elle consomme beaucoup plus d’énergie. Avec un chauffe-eau à résistance blindée, plongée directement dans l’eau, vérifiez régulièrement (tous les 3 ans) son état. Adoptez un adoucisseur d’eau qui protégera aussi la résistance de vos machines à laver,

Calorifugeage

Calorifugez les canalisations d’eau chaude, voire la cuve, si le chauffe-eau est installé dans un local non-chauffé, ce qui évite d’une part une consommation d’eau inutile pendant que s’écoule de l’eau froide en attente de l’arrivée de l’eau chaude et d’autre part le refroidissement de l’eau au passage des pièces non-chauffées,

Réduction de la pression

Installez un réducteur de pression qui limitera le débit d’eau avec pour double conséquence d’économiser le volume d’eau et de réduire de ce fait la consommation électrique,

Réglage de la température de l'eau

Très souvent, le réglage de la température de l'eau en sortie de robinet est excessif. C'est à la fois dangereux et source de gaspillage énergétique. De plus cela favorise le dépôt du calcaire. Réglementairement, la température de l'eau en sortie de nez de robinet ne doit pas excéder 60° C, l'idéal étant qu'elle soit à 55 °C (pas en dessous pour écarter les risques de légionellose). Si l'eau sort "fumante" du robinet c'est que sa température est excessive. 

Douche plutôt que bain

Privilégiez les douches sur les bains, une douche consommant 3 fois plus d’eau qu’une douche, d’où une économie d’eau comme d’énergie. Une douche demande une température d’eau plus basse qu’un bain,

Robinets thermostatiques

Adoptez des robinets mitigeurs thermostatiques qui permettent de retrouver la même température d’eau dès leur ouverture, sans tâtonnement et donc sans faire couler de l’eau à mauvaise température inutilement.

Retrouvez ce article et biens d'autres encore dans
LA MAISON SOBRE
Christian PESSEY
Éditions MASSIN


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Un chauffe-eau à poser soi-même

SAUTER l’une des marques du groupe ATLANTIC, qui s’adresse désormais plus particulièrement aux bricoleurs, propose un chauffe-eau, qu’on dira aujourd’hui « intelligent », à poser soi-même.

image

Tout sur les chauffe-eau : l'interview

Le chauffe-eau électrique à accumulation est la façon la plus répandue de produire de l'eau chaude sanitaire. Souvent banalisé, c'est un appareil qui mérite pourtant d'être mieux étudié, tant pour des questions de confort que de facture d'électricité. Charlotte Fromentin et Axelle Sulliot de chez ATLANTIC ont répondu aux questions de Christian PESSEY dans son émission LA MAISON DE CHRISTIAN : voici ses questions...  

image

Chauffe-eau : lequel choisir?

On peut chauffer l'eau sanitaire (pour la salle de bains ou la cuisine) avec  la chaudière, quand on possède un chauffage central, ou à l’aide d’un chauffe-eau. Celui-ci présente l'avantage de l'autonomie. Quand on a une chaudière, on préfère souvent installer aussi un chauffe-eau électrique séparé pour éviter le lancement régulier de la chaudière hors période de chauffe.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

Isolation : les tests en situation réelle

Pour mesurer les performances de leurs isolants, Actis pratique ce que l'on appelle des "tests en situation réelle" ! Christian PESSEY et Maxime DURAN, directeur de l'innovation chez Actis vous expliquent de quoi il s'agit.

Les derniers conseils maison

image

Comment poser du stratifié en lames

Le stratifié n'est pas du parquet, bien que l'on parle couramment de "parquet stratifié". C'est un revêtement de sol rigide, en panneau, dont la face externe est décorée en imitation de bois, mais aussi de carrelage, dallage pierre, etc. La pose en est assez facile si l'on travail avec méthode.

image

Encastrement des canalisations d'évacuation sous dalle béton

La réalisation de la dalle de sol en béton d'une maison, en neuf ou en rénovation, est l'occasion d'y établir le réseau de canalisations des eaux usées. Cette implantation doit être murement réfléchie en fonction de l'emplacement des différents appareils sanitaires et des pièces les accueillant. bien sûr le passage des canalisations est très simplifiée en présence d'un sous-sol ou d'un vide sanitaire.  Livre recommandé 

image

innovation lumineuse : les verrières de toit

Pour transformer un espace, quoi de mieux que d’apporter encore plus de lumière naturelle ? En quête d’innovation et fort de son savoir-faire, VELUX® a mis au point les verrières 2en1 et 3en1 qui redéfinissent le standard des fenêtres de toit.

image

Protéger la maison de la tempête

Les tempêtes et épisodes de grands vents se multiplient en toute saison, exposant la maison à des dégradations souvent importantes pouvant toucher à la sécurité des habitants. À l'annonce des ces phénomènes, des précautions peuvent être prises. V oici quelques mesures essentielles que vous pouvez prendre. Station météo connectée recommandée

image

Comment nettoyer les vitres facilement et sans produit agressif ?

Nettoyer les vitres peut être une tâche fastidieuse et pas toujours facile. Bien souvent, la pollution complique la tache et oblige à multiplier la fréquence de ce nettoyage. Les produits du commerce pour nettoyer les vitres ne sont pas toujours très  efficaces et surtout ils polluent l'air intérieur sans qu'on s'en aperçoive. Notre recette et notre méthode vont vous simplifier le nettoyage de vos vitres. LIVRE BRICOLAGE RECOMMANDÉ

image

Comment faire du béton ciré ?

Le béton ciré n'a de béton que le nom. C'est davantage un enduit spécifique imitant le vrai béton lissé. Il s'agit donc d'un produit spécifique qui s'apparente à un revêtement décoratif pour le sol, les murs, les escaliers, les plans de travail.   Il est important de suivre attentivement les instructions spécifiques du fabricant du béton ciré que vous utilisez, car les étapes et les matériaux peuvent varier légèrement d'un produit à l'autre. Il est conseillé de de porter les équipements appropriés, comme une combinaison de travail, des gants et un masque.

image

Le béton ciré, c'est quoi?

Le béton ciré est un revêtement décoratif polyvalent utilisé pour créer des surfaces lisses et élégantes dans une variété d'applications, telles que les sols, les murs, les plans de travail de cuisine (avec réserves), les salles de bains, et même les meubles. Le béton ciré n'a rien à voir avec le béton traditionnel : il est composé de ciment, de sable fin, de résines polymères et d'additifs qui lui confèrent une grande résistance, une belle brillance et une meilleure adhérence sur son support.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.