Remontée d'humidité dans vieille maison

Je suis propriétaire d'une vielle maison qui est un ancien corps de ferme qui date de 1902. Une grande partie de la maison avait déjà été rénovée dans les années 80/90 mais dans les faits elle n'a aucune isolation. Autant c'est assez facile d'isoler par dessus de la briquette autant les très vieux murs "bruts" et pierre et ce qui semble être de la terre c'est un mystère total pour moi! C'est justement à propos de ces murs que je veux parler. Le taux d'humidité en bas de ces murs est extrêmement élevé. Mon voisin m'a indiqué que nos maisons n'ont aucunes fondations et sont assujettis aux remontés capillaires mais étant mitoyen nous ne pouvons pas faire grand chose pour ça à part laisser le mur comme ça d'après lui. Ça serait un "mur en pisé". La pièce où l'on peut trouver ces murs a une dalle béton et l'humidité remonte dans les murs en pisé à hauteur de 1m5 0 à peu près. Mais, étant donné que je voudrais isoler cette pièce pour être dans les normes actuelles et surtout la rendre habitable, comment faire? Je suis complètement perdu sur les solutions (chaux chanvre ça laisse respirer le mur mais c'est pas isolant pour avoir un R=4, Placo et fibre de bois mais on m'a dit que ça agirait comme une éponge, projection de ouate de cellulose, bref je ne sais plus...).
Jonathan

La réponse de Christian PESSEY à un problème d'humidité.

À regarder de près vos photos, votre maison n'est pas en pisé, mais simplement en pierres assemblés grossièrement à l'argile comme on le faisait autrefois à la campagne.  Vous parlez aussi d'une dalle béton et de l'absence de fondations. C'est la configuration "idéale" pour générer des remontées capillaires : la dalle empêche l'évaporation par le sol (initialement sûrement en terre battue), peut-être même du fait de la présence d'une feuille étanche (Polyane) : l'humidité est déportée vers les murs qui se comportent comme une éponge. L'eau remonte dans ceux-ci pour trouver une voie d'évaporation. 

Si vous pouvez accéder à la périphérie de la maison, la première des choses à faire serait un drainage périphérique permettant d'écarter l'eau de la maison. Les injections de résines, utiles dans certains cas, ne me semblent pas pertinentes compte tenu de la nature des murs. Je ne crois guère à l'efficacité des appareils électromagnétiques, surtout dans cette configuration.

Le pencherais plutôt pour des siphons atmosphériques, sortes de drains en terre cuite ou en matière plastique, placés dans l'épaisseur du mur, débouchant à l'extérieur de la maison à une profondeur égale à la moitié ou au deux tiers de l’épaisseur du mur et au-dessus de la partie à assécher.  

Aucune isolation intérieure ne doit être entrepris avant d'avoir résolu le problème d'humidité.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Humidité dans la maison : d'où vient-elle?

L’humidité est l’un des problèmes les plus désagréables mais aussi les plus préoccupants dans la maison, aussi bien pour ceux qui y habitent que pour la maison elle-même. Elle peut avoir différentes origines et causes.   

image

Isoler le sol en béton d'un garage pour l'habiter

Je dois habiter un garage double, donc ajouter une petite baie vitrée et isoler aussi. Que dois-je faire pour isoler d'abord le sol qui est une chape en ciment sans aucun accès en-dessous. Je dois isoler sur le dessus, en évitant bien sûr d’éventuelles remontées d'humidité et que l'isolant ne s’écrase pas sous le poids des meubles et des pas. Un grand merci pour votre aide je ne suis plus très jeune!

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

Les dernieres vidéos maison

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Le carnet numérique (de santé) du logement

Le carnet numérique du logement –  CLEA  – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez  Qualitel , vous présentent  CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements. RETROUVEZ LA VIDÉO !

image

Le bruit : les points faibles de la maison

Le bruit est la principale nuisance ressentie par les Français. Elle varie évidemment beaucoup selon les endroits, l’environnement, la saison. Il faut noter l’aspect très psychologique du ressenti au bruit qui relativise les normes et règles d’appréciation de cette nuisance. Il faut souligner, par exemple, que plus un environnement est silencieux, et plus on ressentira un bruit qui, dans un environnement bruyant, passerait totalement inaperçu. C’est pourquoi l’on parle généralement « d’émergence », c’est-à-dire de dépassement d’un seuil de bruit moyen dans un lieu donné. Il faut ici distinguer les bruits aériens qui proviennent de l’environnement de la maison et les bruits d’impact qui sont internes à la construction.

image

Les panneaux photovoltaïques et le respect des sites

On sait que les travaux dans l’environnement extérieur d’un monument historique classé doivent faire l’objet d’une autorisation de l’architecte des bâtiments de France communément baptisé ABF. Ses avis sont souvent ressentis comme contraignants voire excessifs, mais on ne peut nier leur importance dans la préservation des sites.

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Chèque pellets (granulés) et bois de chauffage

Après le « chèque énergie fioul » celui concernant le gaz et l’électricité, destinés à aider les ménages compte tenu de l’augmentation vertigineuse du prix de ces énergies, voici le «  chèque énergie pellet et bois de chauffage  ».

image

Les installations électriques dans l'atelier de bricolage

L'atelier de bricolage est un lieu où l'installation électrique doit être particulièrement sûr et où elle doit être adaptée à l'utilisation de machine électroportatives ou à poste fixe. Les circuits ne doivent pas être surchargés (pas de multiprises en cascade !) et la prise de terre doit être de qualité. L'idéal est de l'alimenter par un tableau spécifique complémentaire.

image

Poêles et chaudières à granulés : la bonne solution?

Les appareils de chauffage à granulés connaissent un succès important pour leur rendement, leur facilité d'utilisation et les économies de dépenses chauffage qu'ils permettent. Le granulé (ou pellet) est un combustible propre, facile à utiliser et à stocker, en sac ou en vrac. C'est un système de chauffage fortement subventionné par l'état mais aussi, souvent, par les organismes de service public locaux et régionaux. Reste l'approvisionnement qui a connu quelques difficultés récemment.

image

VELUX® illumine les intérieurs pour les fêtes de fin d’année !

Les fêtes de fin d'année approchent pour le bonheur des petits et des plus grands. Lieu de convivialité propice au partage, la maison s'anime d'une ambiance festive où la décoration joue un rôle majeur. Mais cette atmosphère ne serait pas aussi magique sans la lumière : en optimisant la lumière naturelle avec des fenêtres de toit et des éclairages indirects, on compose le scénario idéal pour rallonger les journées et entrer tout en douceur dans les soirées festives.

Christian PESSEY, journaliste de la construction, spécialiste de la rénovation et de l’entretien de la maison, du bricolage et des interventions sur le logement répond gratuitement et rapidement à toutes les questions des internautes sur le sujet, sur l’isolation, l’électricité, la maçonnerie, la plomberie, etc.