Les conseils maison : Électricité

Électricité

image

Baguettes électriques, profilés et goulottes d'atelier

Dans la catégorie des conduits électriques entrent également les baguettes, qui permettent la protection et le cheminement des conducteurs à âme rigide (fils pleins), de façon semi-apparente. Elles sont très utilisées en rénovation.

image

L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

image

Le chauffage électrique par le sol

L’idée de placer des résistances ou des câbles chauffant dans le sol n’est pas nouvelle, mais sa mise en œuvre est récente. Des fabricants développent même aujourd’hui des solutions intéressantes permettant de constituer des systèmes de confort – plus que de vrais chauffages – dans le sol au cours d’une rénovation.

image

Installations électriques dangereuses

Toutes les enquêtes le prouvent : les installations électriques des maisons et appartements sont pour la plupart hors normes, voire vétustes et dangereuses. Pour le savoir, vous pouvez conduire un certain nombre de vérifications.

image

Linky : pour ou contre ?

Le compteur "intelligent" Linky fait polémique. Les uns y voient une avancée technologique intéressante, les autres un accessoire risquant de collecter des données personnelles à notre insu. De plus un certains nombre d'accident laissent à penser qu'il pourrait prendre feu et déclencher un incendie dans la maison.  

image

La production et la distribution de l'électricité

La production d’énergie électrique est assurée, dans un pays comme la France, par différents types de centrales : hydraulique (turbine sur des chutes d’eau), thermique (à gaz ou à charbon), atomique (80% de la production). D’autres sources sont aujourd’hui complémentaires ou à l’étude : solaires, éoliennes, géothermiques. La distribution est assurée par un réseau aérien maillé.  

image

Les installations électriques encastrées

L’encastrement des circuits et des conducteurs qui les composent permet de réaliser des installations à la fois discrètes (seuls les capots des appareils sont apparents) et sûres (l’isolation et la protection des conducteurs étant mieux garanties).

image

Les installations électriques apparentes sous baguettes ou goulottes

La nature de la maçonnerie ne permet pas toujours de réaliser des encastrements. De plus, les différentes installations apparentes (câbles multiconducteurs ou baguettes) sont toujours plus faciles à réaliser pour l’amateur. Il est en effet plus commode de répartir les circuits de cette façon. Les interventions ultérieures (dépannages, prolongations) seront aussi plus aisées.

image

Les douilles électriques

Leur rôle est d’alimenter en courant les ampoules d’éclairage. La liaison se fait ici par l’intermédiaire du culot de l’ampoule, dont la fonction est à la fois de maintenir l’ampoule et de l’alimenter. On trouve ici deux grands type de culots, à baïonnette ou à vis, plus des formes spécifiques pour les ampoules crayons et les ampoules capsules.  

image

Électricité : les fils et les conduits

Le courant électrique est acheminé au point d’utilisation, et donc de consommation, par l’intermédiaire de conducteurs, appelés communément “fils”, qui bénéficient d’une protection visant à la fois à les isoler et à les garantir contre les chocs.

image

La recherche des pannes électriques

En matière d’électricité, les pannes ont des causes et des conséquences très variées. Elles vont de la simple coupure résultant du fonctionnement normal d’un coupe-circuit ou d’un disjoncteur, au court-circuit brutal pouvant entraîner un incendie. Pour éviter tout désagrément, il n’est pas inutile de passer l’installation en revue périodiquement, ce qui permettra, dans bien des cas, de constater certaines anomalies de fonctionnement (échauffements, grésillements) qui risquent un jour ou l’autre d’être à l’origine d’incidents plus ou moins graves.

image

L'énergie électrique

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’électricité était pratiquement absente de notre environnement. Elle en fait aujourd’hui partie intégrante, constituant plus qu’un simple élément de confort. Il suffit, pour s’en rendre compte, d’imaginer un instant ce que serait notre vie quotidienne sans électricité. En même temps qu’elle s’est imposée dans tous les domaines de notre activité, l’électricité s’est, en quelque sorte, banalisée. L’homme s’est progressivement familiarisé à ce phénomène à vrai dire très mystérieux, tout comme il s’est habitué, par la suite, à la radio, à la télévision et, plus récemment, à l’électronique – qui sont, d’ailleurs, directement liées à l’électricité.

image

Les principes d'une installation électrique

La vocation d’une installation est d’alimenter des appareils fixes ou des points d’alimentation (prises) pour des appareils mobiles. Pour cela, un certain nombre de conducteurs partent du tableau de répartition, situé après le compteur. Ils permettent de répartir le courant mis ainsi à disposition par le distributeur d'énergie.

image

Les outils de l'électricien

Parmi toutes les techniques qui doivent être abordées dans le cadre du bricolage, l’électricité est sans aucun doute celle qui fait le plus appel à des règles précises de sécurité. En un mot, “il ne faut pas jouer avec l’électricité”, et utiliser des outils et des équipements de haute qualité. Certains d'entre eux possèdent des manches ou poignées isolantes, bien qu'il ne faille jamais travailler sur une installation sous tension. mais deux précautions valent mieux qu'une.

image

Conducteur électrique de protection : la prise de terre

On donne généralement le nom de "terre" au conducteur de protection, qui tire son nom du fait qu’il est conçu pour permettre le retour vers la terre  de tout courant s’échappant, en quelque sorte, de son conducteur ou de l'appareil qui l'alimente. C'est une composante essentielle de toute installation électrique domestique    

image

Fusibles et disjoncteurs

Les différents circuits d’une installation doivent obligatoirement être protégés par des dispositifs capables d’interrompre instantanément leur alimentation électrique dès que s’y produit un incident (court-circuit, et, dans certains cas, retour à la terre) ou que la puissance demandée au circuit est supérieure à celle du diamètre des conducteurs. Ces dispositifs de protection sont de deux types : fusibles (désormais interdits) ou disjoncteurs (voir interrupteurs) divisionnaires.  

Les dernieres vidéos maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Isolation acoustique avec de la laine de verre ISOVER PAR PHONIC

Loin d’ être une fatalité, le bruit nécessite d’être apprivoisé. Une conception du bâtiment et de son acoustique bien pensées permettent de maîtriser la qualité sonore, le confort et le bien-être de ceux qui y vivent ou y travaillent. PAR PHONIC est conçu pour un usage polyvalent en cloisons de distribution et de séparation.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.