Les briques

Utilisée depuis l'Antiquité, la brique de terre cuite reste un matériau de construction très intéressant pour les maçons. Elle est à la fois assez décorative et facile à mettre en œuvre. Les caractéristiques du produit, les différentes finitions et les accessoires proposés permettent de l’utiliser pour toutes les espèces d’ouvrages, intérieurs ou extérieurs.

On distingue plusieurs grands types de brique : les briques pleines, les briques creuses (dont les briques plâtrières, pour les constructions intérieures), les briques perforées et les blocs perforés.

Les briques pleines

De forme parallélépipédique rectangle, la brique peut recevoir des finitions très diverses en fonction de sa destination. Elle est rigoureusement calibrée, quelle que soit la finition.

• Les dimensions classiques sont : 5,5 x 11 x 22 cm.
• Le poids peut varier légèrement en fonction des caractéristiques de l’argile ; il se situe autour de 2,100 kg. Compte tenu de ces données, il faut compter 65 briques au mètre carré pour un appareillage classique.
• La résistance à l'écrasement : les briques pleines se caractérisent également par une résistance à l’écrasement (de l’ordre de 220 kg/cm2 pour la brique de Vaugirard).
• La porosité (environ 10 %), la sensibilité au gel (les briques conformes aux normes ne sont pas gélives) et la résistance au feu (qui se situe aux alentours de 1200 °C pour les briques ordinaires) sont aussi des critères importants.

Les briques de parement

Destinées à constituer la couche apparente des murs, elles sont de finitions et de couleurs très variées en fonction de l’argile utilisée et du procédé de fabrication. Elles peuvent être rouge vif, presque jaunes ou grisâtres ; elles sont lisses et même vernissées, mais peuvent avoir aussi une surface irrégulière et une finition rustique, comme la brique de Vaugirard.

La brique de parement est utilisée également pour les pavages de terrasses, d’allées carrossables, de bords de piscine, lorsqu’elle subit un traitement particulier qui la rend extra-dure (cuisson en atmosphère particulièrement réductrice). Les briques de pavage sont disposées à plat : il en faut en moyenne 38 au mètre carré.

Les briques de décoration

Elles reçoivent un traitement particulier sur une de leurs faces ; elles peuvent être utilisées pour les piliers de grille, pour les murets, pour l’habillage des cheminées et pour réaliser les plans de travail dans les cuisines. La face décorative est revêtue d’un enduit coloré ; il existe des briques blanches, roses, grenat, beiges, vermillon.

Les briques à enduire

Elles servent à la construction des murs, murets et cloisons qui, par définition, sont destinés à recevoir un enduit au plâtre. En général, on utilise la brique de Vaugirard ou des briques de qualité équivalente.

Les briques réfractaires

Elles possèdent une haute résistance à la chaleur et à la flamme, servent pour la construction des foyers, des fours et des cheminées.

Les briques creuses

Il existe des briques creuses de tailles et dimensions diverses, conçues pour différents usages. Les perforations de la brique creuse représentent au moins 40 % de la section. Ces perforations ou alvéoles rendent la brique assez légère, facile à transporter et à mettre en place. En outre, elles apportent un pouvoir isolant au matériau (thermique, phonique et contre l’humidité). La surface extérieure des briques creuses est généralement striée, pour permettre une meilleure accroche des enduits et crépis. Elles sont destinées à tous travaux de maçonnerie, en extérieur et intérieur ; on utilise des briques creuses de format moyen ou grand. Le nombre des perforations est variable (6, 9 ou 16, mais aussi 13, avec des perforations de sections diverses). Ces briques peuvent être utilisées pour monter des murs porteurs (à condition que leur hauteur soit au maximum de quinze fois leur épaisseur).

Les briques plâtrières

Elles sont destinées au montage des cloisons intérieures et au doublage des murs. Leur épaisseur est comprise entre 3 et 6 cm pour des dimensions courantes de 15 x 30 cm (on trouve des briques plâtrières plus grandes). Les briques plâtrières peuvent être assemblées avec du plâtre, du mortier de chaux ou du mortier bâtard, mais jamais avec du mortier de ciment. Elles sont généralement à deux trous. On les monte sur chant. Elles permettent de réaliser des cloisons légères, mais à pouvoir isolant (phonique et thermique).

La brique Monomur

C'est une brique à alvéoles multiples permettant une isolation thermique répartie et inaltérable. Les caractéristiques d’isolation thermique de la terre cuite, le profil des alvéoles multiples, étroites et décalées par rapport au flux thermique, ainsi que l’épaisseur du mur font que ce type de brique est beaucoup plus isolant que la plupart des matériaux de construction maçonnée. Les briques standards font 30 x 21 x 27 cm. Leur résistance mécanique (60 à 80 bars) est excellente.

Les briques à rupture de joint

Elles présentent une section particulière (en H, par exemple). Elles permettent de monter des murs en ménageant des creux internes qui renforcent l’isolation thermique et préservent de l’humidité (circulation d’air à l’intérieur de la maçonnerie).

Les éléments spéciaux

Quand on construit une maison, il faut employer des éléments d’angle (des blocs à perforations verticales), qui permettent d’obtenir une bonne finition. Pour les conduits de fumée, on utilise des boisseaux de terre cuite à parois pleines ou alvéolées, qui s’assemblent par emboîtement ; il existe des boisseaux spéciaux pour feux ouverts et des boisseaux “doubles conduits”.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réaliser des scellements au plâtre ou au mortier

La réalisation de scellement est l'une des opérations basique en maçonnerie. C’est souvent en scellant que l’on se familiarise avec les produits de maçonnerie. Les scellements peuvent être réalisés avec du plâtre, avec du mortier ordinaire ou avec des produits spécifiques, spécialement formulés pour ce type de réalisation.

image

Ciment, chaux : les liants hyrauliques

Les liants hydrauliques (ainsi nommés parce qu'ils durcissent au contact de l'eau) doivent faire l’objet d’une sélection rigoureuse, en fonction de l’ouvrage à réaliser. Sachez accorder les matériaux avec l’environnement et utilisez, pour les constructions extérieures, la pierre de pays. Le plâtre est aussi considéré comme un liant dans certaines de ses utilisations : lorsque, par exemple, il sert à l’assemblage de panneaux ou de carreaux de brique ou de plâtre. Mais, à la différence du ciment et de la chaux, il peut être utilisé seul, pour sceller un objet ou pour former un enduit.

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

image

Calculer son isolation

Calculez votre isolation grâce à  # Rockcalc  de  ROCKWOOL France . Frédéric Gautier et christian Pessey font le point sur cet outil novateur !

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

Les derniers conseils maison

image

Coffrage du béton

Plus particulièrement utilisés pour la réalisation d'ouvrages en béton armé, les coffrages serviront dès que l'on voudra donner au béton durci une forme très précise résultant d'un véritable moulage. Le moule utilisé ici sera en fait un simple coffrage, constitué d'éléments plats en bois, parfois en métal et même en matière plastique. Le coffrage permettra donc de limiter la coulée et de contenir le béton frais pendant la prise.

image

Coffrage du béton

Plus particulièrement utilisés pour la réalisation d'ouvrages en béton armé, les coffrages serviront dès que l'on voudra donner au béton durci une forme très précise résultant d'un véritable moulage. Le moule utilisé ici sera en fait un simple coffrage, constitué d'éléments plats en bois, parfois en métal et même en matière plastique. Le coffrage permettra donc de limiter la coulée et de contenir le béton frais pendant la prise.

image

Le béton armé : ferraillage des poteaux, des poutres, des linteaux et des dalles

Matériau à haute résistance, le béton est néanmoins cassant sitôt que s'exerce sur lui des tensions importantes. Il est particulièrement sensible à la traction. Le remède à cette relative fragilité consiste à placer dans la pièce en béton une armature métallique qui, en la renforçant dans d'appréciables proportions, en fera un matériau de construction idéal, pratiquement inaltérable, permettant de véritables prouesses architecturales, et possédant des qualités de résistance au feu bien supérieures à celles du fer et du bois.  

image

Calculer son isolation

Calculez votre isolation grâce à  # Rockcalc  de  ROCKWOOL France . Frédéric Gautier et christian Pessey font le point sur cet outil novateur !

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.