Les briques

Utilisée depuis l'Antiquité, la brique de terre cuite reste un matériau de construction très intéressant pour les maçons. Elle est à la fois assez décorative et facile à mettre en œuvre. Les caractéristiques du produit, les différentes finitions et les accessoires proposés permettent de l’utiliser pour toutes les espèces d’ouvrages, intérieurs ou extérieurs.

On distingue plusieurs grands types de brique : les briques pleines, les briques creuses (dont les briques plâtrières, pour les constructions intérieures), les briques perforées et les blocs perforés.

Les briques pleines

De forme parallélépipédique rectangle, la brique peut recevoir des finitions très diverses en fonction de sa destination. Elle est rigoureusement calibrée, quelle que soit la finition.

• Les dimensions classiques sont : 5,5 x 11 x 22 cm.
• Le poids peut varier légèrement en fonction des caractéristiques de l’argile ; il se situe autour de 2,100 kg. Compte tenu de ces données, il faut compter 65 briques au mètre carré pour un appareillage classique.
• La résistance à l'écrasement : les briques pleines se caractérisent également par une résistance à l’écrasement (de l’ordre de 220 kg/cm2 pour la brique de Vaugirard).
• La porosité (environ 10 %), la sensibilité au gel (les briques conformes aux normes ne sont pas gélives) et la résistance au feu (qui se situe aux alentours de 1200 °C pour les briques ordinaires) sont aussi des critères importants.

Les briques de parement

Destinées à constituer la couche apparente des murs, elles sont de finitions et de couleurs très variées en fonction de l’argile utilisée et du procédé de fabrication. Elles peuvent être rouge vif, presque jaunes ou grisâtres ; elles sont lisses et même vernissées, mais peuvent avoir aussi une surface irrégulière et une finition rustique, comme la brique de Vaugirard.

La brique de parement est utilisée également pour les pavages de terrasses, d’allées carrossables, de bords de piscine, lorsqu’elle subit un traitement particulier qui la rend extra-dure (cuisson en atmosphère particulièrement réductrice). Les briques de pavage sont disposées à plat : il en faut en moyenne 38 au mètre carré.

Les briques de décoration

Elles reçoivent un traitement particulier sur une de leurs faces ; elles peuvent être utilisées pour les piliers de grille, pour les murets, pour l’habillage des cheminées et pour réaliser les plans de travail dans les cuisines. La face décorative est revêtue d’un enduit coloré ; il existe des briques blanches, roses, grenat, beiges, vermillon.

Les briques à enduire

Elles servent à la construction des murs, murets et cloisons qui, par définition, sont destinés à recevoir un enduit au plâtre. En général, on utilise la brique de Vaugirard ou des briques de qualité équivalente.

Les briques réfractaires

Elles possèdent une haute résistance à la chaleur et à la flamme, servent pour la construction des foyers, des fours et des cheminées.

Les briques creuses

Il existe des briques creuses de tailles et dimensions diverses, conçues pour différents usages. Les perforations de la brique creuse représentent au moins 40 % de la section. Ces perforations ou alvéoles rendent la brique assez légère, facile à transporter et à mettre en place. En outre, elles apportent un pouvoir isolant au matériau (thermique, phonique et contre l’humidité). La surface extérieure des briques creuses est généralement striée, pour permettre une meilleure accroche des enduits et crépis. Elles sont destinées à tous travaux de maçonnerie, en extérieur et intérieur ; on utilise des briques creuses de format moyen ou grand. Le nombre des perforations est variable (6, 9 ou 16, mais aussi 13, avec des perforations de sections diverses). Ces briques peuvent être utilisées pour monter des murs porteurs (à condition que leur hauteur soit au maximum de quinze fois leur épaisseur).

Les briques plâtrières

Elles sont destinées au montage des cloisons intérieures et au doublage des murs. Leur épaisseur est comprise entre 3 et 6 cm pour des dimensions courantes de 15 x 30 cm (on trouve des briques plâtrières plus grandes). Les briques plâtrières peuvent être assemblées avec du plâtre, du mortier de chaux ou du mortier bâtard, mais jamais avec du mortier de ciment. Elles sont généralement à deux trous. On les monte sur chant. Elles permettent de réaliser des cloisons légères, mais à pouvoir isolant (phonique et thermique).

La brique Monomur

C'est une brique à alvéoles multiples permettant une isolation thermique répartie et inaltérable. Les caractéristiques d’isolation thermique de la terre cuite, le profil des alvéoles multiples, étroites et décalées par rapport au flux thermique, ainsi que l’épaisseur du mur font que ce type de brique est beaucoup plus isolant que la plupart des matériaux de construction maçonnée. Les briques standards font 30 x 21 x 27 cm. Leur résistance mécanique (60 à 80 bars) est excellente.

Les briques à rupture de joint

Elles présentent une section particulière (en H, par exemple). Elles permettent de monter des murs en ménageant des creux internes qui renforcent l’isolation thermique et préservent de l’humidité (circulation d’air à l’intérieur de la maçonnerie).

Les éléments spéciaux

Quand on construit une maison, il faut employer des éléments d’angle (des blocs à perforations verticales), qui permettent d’obtenir une bonne finition. Pour les conduits de fumée, on utilise des boisseaux de terre cuite à parois pleines ou alvéolées, qui s’assemblent par emboîtement ; il existe des boisseaux spéciaux pour feux ouverts et des boisseaux “doubles conduits”.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réaliser des scellements au plâtre ou au mortier

La réalisation de scellement est l'une des opérations basique en maçonnerie. C’est souvent en scellant que l’on se familiarise avec les produits de maçonnerie. Les scellements peuvent être réalisés avec du plâtre, avec du mortier ordinaire ou avec des produits spécifiques, spécialement formulés pour ce type de réalisation.

image

Ciment, chaux : les liants hyrauliques

Les liants hydrauliques (ainsi nommés parce qu'ils durcissent au contact de l'eau) doivent faire l’objet d’une sélection rigoureuse, en fonction de l’ouvrage à réaliser. Sachez accorder les matériaux avec l’environnement et utilisez, pour les constructions extérieures, la pierre de pays. Le plâtre est aussi considéré comme un liant dans certaines de ses utilisations : lorsque, par exemple, il sert à l’assemblage de panneaux ou de carreaux de brique ou de plâtre. Mais, à la différence du ciment et de la chaux, il peut être utilisé seul, pour sceller un objet ou pour former un enduit.

Les dernieres vidéos maison

image

Rénovation globale : Teksial et ses activités

Rénovation globale : Christian Pessey est allez à la rencontre de Jean-Baptiste Devalland, Directeur général chez Teksial pour en apprendre plus sur cette société, sa mission et son accompagnement des particuliers dans la rénovation globale de leurs logements ! 

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Préparez vos travaux, organisez votre chantier

Un chantier doit être bien préparé. Il faut savoir par quel bout le commencer et dans quel ordre le conduire. Il vous faut sélectionner les bons outils et les bons matériaux, travailler proprement dans le respect de l’environnement. Enfin, il faut mettre tous les atouts de votre côté en respectant les normes et prescriptions de mise en œuvre.

image

La maison et la protection de l'environnement

La protection de l’environnement passe par des gestes quotidiens simples et par certains aménagements de votre maison. L’isolation du grenier, des murs et des fenêtres, le chauffe-eau thermodynamique ou le chauffe-eau solaire, votre mode de chauffage et d’éclairage sont autant de moyens d’économiser l’énergie. Vivez plus confortablement, tout en protégeant la planète .

image

Rebouchage des trous et fissures sur les murs

Les fissures murales et les trous peuvent avoir des origines diverses. Une porte qui claque ou de légers mouvements de la maison sont à l'origine de fissures sur les doublages ou les murs. D’autres défauts courants sont causés en arrachant une cheville, un crochet ou en enlevant une tringle à rideau. Le rebouchage nécessaire pour supprimer les trous et les fissures dans le plâtre ou l'enduit d'un mur ou d'un plafond demande quelques précautions.

image

Rénovation d'une toiture en secteur protégé

La toiture de notre un immeuble en copropriété, situé vieille ville dans le périmètre classé de la cathédrale, est très dégradée et doit être refaite car il y a une fuite dans l'appartement au dernier étage. De plus nous apprenons qu'elle est amiantée. D'après vous, pouvons-nous profiter des aides comme Maprimerénov' ou autre pour en profiter installation toiture solaire...ou autre... Quelle serait la solution la plus efficace qualité énergétique et prix? Le syndic, je pense par économie de démarche propose de faire simplement une déclaration en réparation pour éviter que les services d'état s'en mêlent. Maro

image

Le plancher rafraichissant : une climatisation modérée

Beaucoup moins radical que la climatisation air/air, le plancher rafraichissement utilise une pompe à chaleur (éventuellement hybride) utilisée en version "froid" mais ne vise qu'à l'abaissement de la température de quelques degrés, par échange thermique au niveau du sol. beaucoup le préfère aujourd'hui à la climatisation car il évite les écarts de températures trop violents que certains ont du mal à supporter.

image

Qu'est-ce qu'une ruine? Peut-on facilement la restaurer?

Dans certaines campagnes, l'habitat ancien s'est tellement dégradé que les bâtiments en ruine se sont multipliées. Dans certaines régions, ce sont des hameaux entiers qui sont aujourd'hui délabrés. On est évidemment tenté de les relever et de les restaurer, en espérant faire une bonne affaire. Pourtant, ce n'est pas toujours possible compte tenu du classement administratif de ces bâtiment dégradés. les contraintes techniques sont aussi importantes.

image

Entretien d'une climatisation : les filtres

À l’intérieur, votre climatisation est généralement composée d’un certain nombre de   «  consoles  » qu’on appelle des   «  splits  » .  Il est essentiel de  nettoyer voire de remplacer les filtres périodiquement.

image

Les combinés : pour bricoleurs avertis

Les combinés offrent à l'amateur averti tous les équipements d'une atelier de menuiserie réunis en un seul équipement. Son achat se justifie quand on est passionné de menuiserie mais surtout quand on entreprend la rénovation d'une maison, pour laquelle quantité d'opération font appel à cette discipline et aux assemblages du bois. Il suffit de réaliser un escalier, d'installer une terrasse ou de faire des meubles de cuisine pour se rendre compte que l'investissement est vite amorti. En cherchant bien, on trouvera aussi à louer ce type d'équipement pour la durée d'un chantier. Évidemment, cette machine ne dispense pas d'une panoplie d'outils à main de qualité.

La maçonnerie à la base des constructions

Composants et outils de maçonnerie

Les travaux de maçonnerie sont à la base de la construction des maisons maçonnées, mais aussi des murs de clôture, des piliers, des dalles de béton pour la terrasse ou l’assise de la maison. Ils font appel à des matériels spécialisés comme l’auge pour le mortier, la bétonnière, et des outils spécifiques comme la massette, le ciseau de maçon, la truelle, le niveau, la taloche, le plâtoir.  

Des matériaux de maçonnerie spécifiques

Briques pleines, briques creuses, briques alvéolaires (Monomur), briques plâtrières, mais aussi parpaings (blocs) de béton, blocs de béton cellulaire, mortier de ciment et béton armé sont les matériaux les plus utilisés en construction.