Les conseils maison : Plomberie

Plomberie

image

Le robinet mitigeur thermostatique de douche et de baignoire

L'alimentation en eau de la baignoire et de la douche a longtemps été constituée de deux robinets à clapet séparés. Puis est venu le robinet à poignées distinctes et bec unique, puis le mélangeur à poignée et bec unique, enfin de mitigeur thermostatique. C'est le dispositif qui tend à ce généraliser. 

image

Les différents métaux utilisés en bricolage

Par le mot “métallerie”, on entend le travail d’un certain nombre de métaux usuels, que l’on trouve dans le commerce sous forme de plaques (tôle), de barres plates ou rondes, de tubes et de profilés. Un certain nombre d'entre eux peuvent être utilisés dans la maison pour sa construction, pour sa rénovation et quand vous bricolez. Il est bon de la connaître.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Chasse d'eau : réparer les fuites

Les fuites de chasse d’eau constituent l’une des plus importantes sources de gaspillage de l’eau. En y remédiant, on effectue l’un de ces travaux les plus rentables. À l’occasion, on a tout intérêt à examiner soigneusement l’ensemble du mécanisme et, s’il est très fatigué, à le remplacer par un appareillage moderne à double volume de chasse (3 et 6 litres).  

image

La qualité de l'eau du robinet : calcaires, polluants, traitements

La qualité gustative et sanitaire de l’eau du robinet est devenue une réelle préoccupation. S’y ajoute le souci de disposer d’une eau qui ne risque pas de détériorer certains appareils de l’installation sanitaire par encrassement ou colmatage par le calcaire.

image

Chauffe-eau : lequel choisir?

On peut chauffer l'eau sanitaire (pour la salle de bains ou la cuisine) avec  la chaudière, quand on possède un chauffage central, ou à l’aide d’un chauffe-eau. Celui-ci présente l'avantage de l'autonomie. Quand on a une chaudière, on préfère souvent installer aussi un chauffe-eau électrique séparé pour éviter le lancement régulier de la chaudière hors période de chauffe.

image

Joint mastic silicone

Un joint mastic silicone assure l'étanchéité entre la baignoire, le receveur de douche ou le lavabo et le mur dans la salle de bains. Il est normalement blanc ou translucide, mais avec le temps il s’encrasse, il noircit, ou il jaunit.  Il faut alors le rénover.

image

Installer une machine à laver dans la salle de bains

Les logements récents sont tous pré-équipés pour recevoir un lave-linge et un lave-vaisselle. Ce n’est pas le cas pour les logements anciens, notamment ceux antérieurs aux années 1970, où caser un lave-linge n’est pas toujours une mince affaire.

image

Humidité : les fuites d'eau

On y a tous et toutes été confrontés un jour ou l’autre : la fuite d’eau insidieuse ou envahissante. Généralement c’est la panique et l’on perd tous ses moyens devant l’envahissement aquatique. Quelques bons réflexes vous permettront de limiter les dégâts.

image

Installer un robinet de jardin (de puisage)

Les tubes en cuivre et en PVC permettent au plombier amateur de réaliser une installation de distribution et d’évacuation d’eau, même importante, à la condition de disposer de l’outillage nécessaire. La création d’un poste de puisage (pose d’un simple robinet de jardin) n’est pas compliquée ; c’est un cas type applicable à l’ensemble de l’installation et, en particulier, aux installations sanitaires.

image

Assembler des tubes de cuivre avec des raccords à rondelles

Quand on veut installer un appareil sanitaire en le raccordant à l’installation sans faire de gros travaux, on peut avoir recours à des éléments de raccordement qui se montent sans soudure ni brasure, ni travail d’usinage comme pour les collets battus. Il s’agit de raccords à rondelles qui assurent la jonction entre deux canalisations par simple vissage.

image

Plomberie : les outils pour souder et braser

Un certain nombre de travaux de plomberie peuvent être réalisés par tous les bricoleurs avec un outillage très accessible, les matériels les plus importants (poste à souder) pouvant être facilement loués. Une certaine expérience du maniement de ces outils (du chalumeau, en particulier) est nécessaire ; il est donc indispensable de s’entraîner en commençant par de petites réalisations, notamment pour les brasures à l’étain, sur des morceaux de tube.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

image

Déboucher les canalisations

Les eaux usées des appareils sanitaires (évier, lavabo, baignoire, douche) entraînent des déchets solides qui s’accumulent dans les siphons, au niveau des coudes ou des manchons de prolongation, et qui, au bout d'un certain temps, bouchent la canalisation d’évacuation. Le mal peut être bénin et le débouchage réalisé rapidement ; mais si la pente des canalisations d’évacuation est faible, si celles-ci sont anciennes et mal entretenues, il peut y avoir entartrage et encrassement importants sur une grande longueur de tuyau. Dans ce cas, il faut résoudre le problème en utilisant des appareils puissants, surtout lorsqu’il n’y a pas de regard sur les canalisations permettant une intervention au point précis du bouchon.

image

Le brasage à flamme nue (ou soudure douce)

La liaison entre deux tubes en cuivre peut s’effectuer par brasage , appelé aussi parfois " soudure douce ". C’est la solution la plus économique, et donc la plus utilisée par les professionnels et par les amateurs avertis. Elle fait appel à une technique simple : le brasage par capillarité , qui s’obtient en chauffant fortement des pièces de métal (ici, en cuivre) jointives et en remplissant le très faible interstice compris entre les pièces avec un métal d’apport, au point de fusion supérieur à celui des pièces à assembler.

image

Les solutions de doublage dans la salle de bains

La salle de bains est devenue l’une des pièces à vivre préférée des Français.  Synonyme de bien-être, elle nécessite une vigilance optimale en matière de protection contre l’humidité. Générée par les projections d’eau et les dégagements de vapeur , cette humidité altère la qualité et la durabilité des installations, et peut devenir néfaste pour la santé. Il existe une gamme complète de solutions de doublage (Placo ®)  pour préserver ce lieu de l'humidité.

image

Réparer les WC

La réparation des WC passe très souvent par le remplacement du robinet flotteur. Tuto pour tout vous expliquer

image

Remplacer les joints de robinet

Rien n’est plus gênant qu’un robinet qui coule goutte à goutte. Sur un robinet classique ( puisage ou mélangeur) il s’agit le plus souvent d’un problème de joint . Lorsque l’on ferme le robinet, un joint circulaire épais (clapet) vient obturer le siège du robinet. À la longue, ce joint est écrasé ; il faut donc le changer. Il arrive également que le robinet fuit par la tête ; il s’agit, cette fois, d’un problème d’étanchéité au niveau du pas de vis qui maintient la tête sur le corps du robinet.

image

Les fuites sur canalisations

Les fuites se produisent surtout sur les canalisations d’alimentation sous pression. Dans la plupart des cas, elles sont dues à des joints défectueux au niveau des raccords pour les tubes à collets battus ou à raccords mécanique, ou encore au niveau d'une soudure (en fait une brasure). Elles apparaissent également à la liaison entre un appareil et la canalisation d’arrivée. 

image

Les canalisations d'évacuation encastrées dans une dalle

Dans les installations sanitaires actuelles, toute l’évacuation est en PVC. C'est un matériau exceptionnel, qui a remplacé avantageusement l'acier, la fonte ou encore le cuivre. L'outillage nécessaire est réduit : scie à métaux, papier de verre et colle spéciale.

image

Les tubes en PVC pour les installations de plomberie

Le PVC a remplacé les différents métaux (plomb, acier) ou autres matériaux pour toutes les canalisations d’ évacuation dans les installations de plomberie . On l’utilise également désormais au lieu de la fonte ou du grès pour les grosses canalisations. C'est un produit résistant, solide et durable, facile à mettre en œuvre.

image

Cintrer les tubes en cuivre

Une installation de plomberie ne comporte pas que des tubes droits ; pour réaliser des coudes,  le cintrage permet de plier les tubes selon un angle voulu, sans en écraser le diamètre (ce qui pourrait modifier le débit et créer des coups de buttoir au passage de l’eau). C'est une solution plus économique que l'utilisation de raccords coudés, à braser ou mécanique. Cette solution réduit également les risques de fuites.

image

La robinetterie

Pendant longtemps, tous les robinets reposaient sur le même principe : un clapet doté d’un joint, obturant ou libérant un passage d’eau dans le corps du robinet sous l’effet de la rotation d’une poignée. Si ce système équipe encore beaucoup de robinets – vannes, robinets de puisage, mélangeurs –, des mécanismes plus sophistiqués permettent désormais un dosage précis, et certains mitigeurs thermostatiques sont réglables au degré près. Bien plus performants, ces robinets sont aussi beaucoup plus chers et pratiquement impossibles à entretenir par l’amateur. 

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

image

Assembler les tubes de cuivre par collet battu

Le raccordement par collet battu convient bien au plombier amateur. Cette technique ne fait pas appel à la brasure, elle est assez simple à réaliser et n’est pas très coûteuse (elle demande un outillage assez réduit, mais néanmoins spécialisé : la matrice ). Elle peut être utilisée pour tous les raccordements d’une installation. Elle assure des liaisons durables et étanches (il suffit alors simplement de changer les joints). Enfin, l’ensemble ainsi réalisé est facilement démontable.

Les dernieres vidéos maison

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

image

Quand faut-il remplacer son poêle à bois ?

Avec Gilles MATRULLO du label flamme verte , Christian Pessey fait le tour des raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre poêle à bois. Certes la raison esthétique prime souvent, mais les performances et les économies sont également au rendez-vous.

image

Qu'est-ce que la laine de roche ?

Dans cette interview, christian PESSEY interroge Frédéric-Jérôme Cardona, responsable Développement chez ROCKWOOL sur les propriétés isolantes de la laine de roche ! 

image

La laine de verre, qu'est-ce que c'est ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER vous expliquent ce qu'est la laine de verre et font le tour des priorités d'isolation dans la maison.

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

Les derniers conseils maison

image

Le chauffage solaire : comment ça marche?

Le solaire photovoltaïque est beaucoup moins connu que le solaire photovoltaïque, qui permet de produire de l’électricité gratuitement : il permet de chauffer l’eau sanitaire et d'assurer le chauffage de la maison. Les déconvenues du chauffe-eau solaire y sont sans doute pour beaucoup bien que le système soit particulièrement intéressant.

image

La sécurité électrique de votre logement

On sait l’importance de la qualité d’une installation électrique mais vous me demandez souvent ce que c’est qu’une installation « aux normes » ? Je réponds régulièrement que seule une installation neuve, ou le jour de la réception d’un logement est véritablement « aux normes » et qu’elle peut très bien ne plus l’être dans les jours ou les semaines qui suivent du fait d’un changement de la réglementation. La question importante n’est donc pas de la conformité avec la norme, la fameuse NF C 15-100, qui régit les installations domestiques, mais de savoir si une installation répond aux standards de sécurité auxquels on est en droit de s’attendre. En clair est-ce que notre installation est sûre ?

image

Le thermostat d'ambiance : indispensable pour beaucoup de chauffages

Petit rappel sur ce qu’est un thermostat c’est un petit équipement qui met en route ou interrompt le fonctionnement d’un appareil électrique, notamment de chauffage, en fonction de la température. Tous les radiateurs en ont, et même le four de votre cuisine. Les chaudières, quel que soit leur type et leur énergie en ont un.

image

Chauffage : comment l'entretenir

L'entretien du chauffage est une nécessité, surtout après un été très chaud et un automne assez clément: la perspective d’un hiver froid est à prendre en compte. Quel que soit votre système de chauffage, il faut l’entretenir. 

Abandon de chantier : que faire?

L'entreprise ne termine pas les travaux d'extension de mon garage commencés en octobre 2019 : il reste a faire plomberie, électricité, gouttières, mezzanine, porte du garage, enduit extérieure... Je n'ai pas de nouvelles du courtier de travaux ; je suis inquiet. Quels recours puis-je avoir ?  Bernard

image

Pourquoi choisir la laine de verre ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER , font le point sur les qualités de la laine de verre et expliquent en quoi elle constitue un très bon isolant. 

image

Maprimerenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMERENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.