L'eau dans votre maison : votre installation de plomberie

L'eau dans la maison est essentielle. il faut en être privé pour mesurer toute l’importance que tient l’eau courante dans la vie quotidienne. Toutefois, les différents problèmes de plomberie, problèmes d’évacuation des eaux usées sont au moins aussi gênants que le manque de pression, la pollution et les fuites sur le réseau d’eau potable et sanitaire. Les usagers que nous sommes s'intéressent peu à la plomberie, même pour des travaux pourtant relativement simples, à commencer par la réparation des fuites. Cependant, nombre d’interventions sont à la portée de l’amateur soigneux, grâce à des produits conçus pour simplifier les travaux et réduire, voire éliminer, les opérations nécessitant un solide savoir-faire.

La distribution de l’eau dans la maison

Les canalisations

Autrefois en plomb (interdit dans les installation neuves) aujourd'hui en cuivre, en PER ou en matériau multicouche, elles sont exposées à des attaques physico-chimiques (spécialement avec l’eau dure) et mécaniques (dues au phénomène de cavitation).
• La distribution de l’eau froide, où la pression est la plus élevée, donc la plus sensible aux agressions physiques et mécaniques.
• La distribution de l’eau chaude, qui dessert un nombre d’équipements limité, connaît essentiellement des problèmes dus aux contraintes créées par des phénomènes de dilatation mal absorbée et à une encrassement dû au calcaire.

La robinetterie

Elle constitue le principal point d’usure, donc de pannes.
• Le robinet d’arrêt qui se trouve au départ de l’installation sert à couper l’alimentation du circuit, notamment pour y effectuer des travaux.
• Les robinets de puisage peuvent être de type à visser ou quart-de-tour, sous une esthétique très diversifiée (principalement à l'extérieur).
• Les robinets mélangeurs comportent un seul bec ou col-de-cygne pour deux têtes (eau froide et eau chaude) et un clapet à joint actionné mécaniquement.
• Les robinets mitigeurs n’ont qu’une seule tête à l’intérieur de laquelle la rotation d’un boisseau perforé règle le mélange eau chaude/eau froide. Les robinets thermostatiques permettent un réglage très précis de la température de l'eau.

Les équipements sanitaires

Ces équipements qui consomment l’eau se composent d’un réceptacle muni d’un bouchon ou d’un clapet retenant l’eau : la bonde. Quand on retire le bouchon ou qu’on ouvre le clapet, l’eau s’écoule par l’intermédiaire d’un siphon. Éviers, lavabos, baignoires et bidets sont aussi équipés d’un canal d’évacuation du trop-plein.

L’évacuation des eaux usées

Les eaux usées sont rejetées vers un réseau de collecte. Quand la maison ne dispose que d’une fosse septique, les eaux-vannes (évacuées par les W.-C.) doivent être séparées des eaux ménagères, sauf avec une fosse “toutes eaux”.

Les siphons

Ils empêchent la remontée des gaz contenus dans les eaux usées, sources d’odeurs désagréables. Ils peuvent être de types très divers, depuis le plus simple “S” au plus complexe. Tout siphon comporte un élément amovible afin de pouvoir éliminer les détritus qui s’accumulent dans sa partie inférieure. Les siphons en PVC à culot vissé facilite grandement leur débouchage, ou celui de la canalisation d'évacuation quand elle vient à s'obstruer. Certains équipements (notamment les baignoires) sont souvent munis d’un appareil combinant siphon et clapet de vidange : le siphon-vanne.

Les canalisations d’évacuation de l'installation

Elles doivent avoir un diamètre suffisant pour ne pas risquer d’être obstruées par de petits débris solides et éviter le refoulement des eaux d’un équipement vers le siphon d’un autre. Ces canalisations doivent avoir une pente supérieure ou égale à 3 cm/m, et être insensibles aux agressions chimiques des produits contenus dans les effluents (notamment les détergents). La majorité des canalisations d'évacuation est aujourd'hui en PVC, parfois en fonte ou en grès pour les diamètres au-delà de 10 cm. 

La canalisation principale (descente d'eau)

Elle raccorde les différentes canalisations d'évacuation des appareils provenant de chaque équipement à un regard, lui-même raccordé au tout-à-l’égout, à la fosse septique ou à la micro-station d'épuration. Son diamètre dépend du nombre de personnes pouvant occuper l’habitation, mais il est généralement de 10 cm. Comme les individuelles, la canalisation principale doit avoir une pente d’au moins 3 cm/m.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les tubes en PVC pour les installations de plomberie

Le PVC a remplacé les différents métaux (plomb, acier) ou autres matériaux pour toutes les canalisations d’ évacuation dans les installations de plomberie . On l’utilise également désormais au lieu de la fonte ou du grès pour les grosses canalisations. C'est un produit résistant, solide et durable, facile à mettre en œuvre.

image

Plier et cintrer le métal

Les métaux peuvent être cintrés à froid ou à chaud. On plie (et on cintre) les tôles , les tubes et les barres . Cette technique permet notamment de réaliser des objets décoratifs en fer forgé : grilles, lampadaires ou appliques.

image

Plomberie : les outils pour souder et braser

Un certain nombre de travaux de plomberie peuvent être réalisés par tous les bricoleurs avec un outillage très accessible, les matériels les plus importants (poste à souder) pouvant être facilement loués. Une certaine expérience du maniement de ces outils (du chalumeau, en particulier) est nécessaire ; il est donc indispensable de s’entraîner en commençant par de petites réalisations, notamment pour les brasures à l’étain, sur des morceaux de tube.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.