Faire du mortier bâtard (dosage et gâchage)

Le mortier bâtard s’obtient en mélangeant du ciment, de la chaux hydraulique et du sable, en gâchant le mélange avec de l’eau, comme le mortier de ciment.

Le mortier bâtard (à ne pas confondre avec le mortier de chaux) est plus gras, plus élastique, donc plus souple, que le mortier de ciment, donc plus facile à manier et à mettre en œuvre. Son temps de prise et de séchage est beaucoup plus lent. Après séchage, il a une couleur crème plus ou moins accusée selon le dosage chaux/ciment. On l’utilise donc plus volontiers dans la restauration des maisons anciennes et des monuments historiques, constructions qui étaient « montées » traditionnellement avec un mortier utilisant uniquement la chaux comme liant hydraulique, matériau beaucoup plus accessible que le ciment. La chaux était en effet produite traditionnellement dans tous les villages, qui possédait un « four à chaux » pour cuire le calcaire pour la collectivité.

Le dosage du mortier bâtard

La chaux rend le mortier bâtard moins solide que celui de ciment après la prise et le séchage. Il faut donc veiller à ne pas trop « forcer » sur la chaux pour ne pas fragiliser la construction. Le dosage basique du mortier bâtard est de 1 volume de ciment + 1 volume de chaux + 8 volumes de sable + 1 volume d’eau.

Comme pour le mortier de ciment, il faut utiliser du sable de rivière, propre et bien sec (pour ne pas fausser les proportions, le sable humide « foisonne » augmentant alors de volume). La mesure du volume de sable peut se faire avec une caisse en bois de 50 x 30 x 33 cm correspondant à 50 l. Dosez le ciment et la chaux avec un sceau en plastique ou en caoutchouc. Notez que l’on trouve du mortier bâtard prêt à l’emploi en sacs de 25 kg.

Le gâchage du mortier bâtard

La chaux hydraulique est, comme le ciment, un liant hydraulique : elle devient solide au contact de l'eau. Ciment et chaux une fois mêlés forme le liant qui solidifie le mortier. Le gâchage  se fait en auge, sur le sol protégé par une feuille de plastique  (on parle de gâchage « à l’aire ») ou sur un bac plat en tôle ou en plastique, ou encore à la bétonnière. En bac ou à l’aire, on mélange d’abord les différents composants « secs », puis l’on forme une pyramide creusée en son sommet, dans laquelle on apporte progressivement la quantité d’eau nécessaire. On mélange (on « gâche ») à la truelle, en hachant avec la lame de celle-ci. Le mélange obtenu doit être onctueux, tout en collant au dos de la lame de la truelle quand on en dépose sur celle-ci et qu’on l’incline légèrement et progressivement. On peut aussi gâcher à la pelle pour une quantité plus importante. Il est possible aussi de gâcher le mortier bâtard à la bétonnière.

Utilisations du mortier bâtard

Le mortier bâtard peut être utilisé pour :

  • maçonner les pierres (notamment si elles doivent rester apparentes) et éventuellement les parpaings (moellons ou blocs béton);
  • sceller des tuiles notamment faîtières ;
  • réaliser des enduits (avec un dosage 1/3 ciment + 2/3 chaux)   

Notez que l'association de chaux, de sable et de graviers permet d'obtenir du béton de chaux qui peut servir à la réalisation d'une dalle de plain-pied ou en sous-sol.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réaliser des scellements au plâtre ou au mortier

La réalisation de scellement est l'une des opérations basique en maçonnerie. C’est souvent en scellant que l’on se familiarise avec les produits de maçonnerie. Les scellements peuvent être réalisés avec du plâtre, avec du mortier ordinaire ou avec des produits spécifiques, spécialement formulés pour ce type de réalisation.

image

Faire du mortier (dosage et gâchage)

On distingue trois types de mortier. Dans la construction, on utilise souvent les mortiers bâtards qui combinent deux liants, le ciment et la chaux (généralement en parts égales) ; ces produits allient une bonne solidité à une plasticité qui les rend faciles à utiliser. Les mortiers de ciment sont plus résistants, mais ils durcissent très vite et présentent des risques de fissuration. Les mortiers de chaux sont assez fragiles, mais très onctueux.

image

Les outils de maçonnerie pour le mortier et le béton

Le gâchage du mortier et du béton (c'est-à-dire le mélange du ciment, des agrégats et de l'eau) exige l’utilisation d’instruments appropriés, tant pour la préparation des composants que pour le gâchage proprement dit. Cette opération demande beaucoup de soin car dépend en grande partie la solidité des ouvrages.

image

Ciment, chaux : les liants hyrauliques

Les liants hydrauliques (ainsi nommés parce qu'ils durcissent au contact de l'eau) doivent faire l’objet d’une sélection rigoureuse, en fonction de l’ouvrage à réaliser. Sachez accorder les matériaux avec l’environnement et utilisez, pour les constructions extérieures, la pierre de pays. Le plâtre est aussi considéré comme un liant dans certaines de ses utilisations : lorsque, par exemple, il sert à l’assemblage de panneaux ou de carreaux de brique ou de plâtre. Mais, à la différence du ciment et de la chaux, il peut être utilisé seul, pour sceller un objet ou pour former un enduit.

image

Construire un muret de jardin en pierres

La construction d’un mur en pierres de pays nécessite une certaine habitude des travaux de maçonnerie. On a utilisé ici des pierres moyennes et quelques grosses pierres à maçonner. Une méthode plus simple, donnant le même effet, consiste à ériger deux parois accolées, avec du mortier seulement au centre, de façon à créer l’illusion d’un muret en pierres sèches.

image

Reconstruire une ruine : conditions à remplir

Une construction en ruine peut-elle toujours être reconstruite et redevenir une maison d'habitation? On peut être tenté de le penser et avoir la mauvaise surprise de se rendre compte que ce n'est pas autorisé après y avoir investi des sommes conséquentes, malgré un coût d'acquisition attrayant.

image

Le béton désactivé : est-ce une bonne solution?

Je projette de refaire mon entrée de garage fait en pierres plates qui ont vieilli et se sont fendues par le gel. Que me conseillez vous? On m'a proposé du béton désactivé. Est-ce solide à long terme ou y a-t-il d'autres solutions? Anny

image

Faire du béton (dosage et gâchage)

Le béton est proche du mortier, la seule différence étant l'ajout de graviers lors du gâchage. On peut gâcher à la main pour les faibles quantités, mais on utilise le plus souvent une bétonnière, qui facilite grandement les opérations lorsqu’il s’agit de couler une dalle ou de réaliser des travaux de coffrage importants. Pour une grosse quantité de béton, on aura recours à une livraison par camion-toupie.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

5 bonnes raisons de faire intervenir un plombier

Les problèmes de plomberie peuvent survenir à n'importe quel moment, sans que l'on y soit préparé. Vous pouvez être tenté de résoudre le problème vous-même. Mais cela n'est pas toujours une bonne idée. C'est pourquoi il est préférable de faire appel à un plombier. Ce professionnel est capable d'assurer de multiples services pour vous proposer des solutions adéquates. Ainsi, pour quelles raisons devriez-vous faire intervenir un artisan plombier ?

image

Choisir des meubles pour un intérieur minimaliste : conseils et astuces

L'intérieur minimaliste est devenu très populaire ces dernières années, car il permet de créer une atmosphère élégante et apaisante, tout en évitant l'encombrement. Si vous souhaitez créer un intérieur minimaliste, il est important de choisir des meubles qui correspondent à ce style. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir les meubles parfaits pour un intérieur minimaliste (c'est parti) !

image

Écran de sous-toiture, pare-vapeur et pare-pluie

Onduline devient fabricant des écrans sous-toiture. La gamme ONDUTISS® s’enrichit et regroupe les écrans de sous-toiture, pare-pluie et pare-vapeur destinés à protéger l’isolation des maisons et à apporter plus de confort aux clients. Légères et très rapides à installer, ces solutions offrent une étanchéité et une isolation optimale

image

La précarité énergétique : les aides

Beaucoup de Français et de Françaises ont de plus en plus de mal à payer leur facture d’énergie et tout particulièrement à se chauffer l’hiver. Il existe un certain nombre d'aides pour lutter contre la précarité énergétique.

image

Comment bien entretenir votre pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un équipement très important pour le chauffage de nos propriétés. Il permet de réchauffer notre intérieur à partir de l'air ou des eaux souterraines. C'est un équipement qui permet de faire des économies d'énergie considérables tout en offrant un excellent confort thermique. Mais pour lui garantir un fonctionnement optimal et une longue durée de vie, vous devez lui assurer un bon entretien. Ce n'est pas toujours une chose aisée et cela nécessite parfois l'expertise d'un professionnel. Par conséquent, comment bien entretenir votre pompe à chaleur ?

image

Détecteur de fumée connecté

Obligatoire depuis 2015 en France et bien utile pour se prémunir contre tout départ de feu, le détecteur de fumée (DDAF) ne permet pas d’être alerté d’un incendie au sein du domicile en cas d’absence. L'’entreprise française Avidsen, spécialiste reconnue sur le marché de la domotique annonce la disponibilité de son détecteur de fumée connecté HomeSmoke .

image

La véranda : plus d'espace et de lumière dans la maison

Faire installer une véranda chez soi, c’est avant tout avoir envie de s’ouvrir sur l’extérieur, de faire évoluer son mode de vie vers un lifestyle dedans-dehors, pour profiter de moments conviviaux dans un confort absolu. Plus que jamais, la véranda est tendance. Ses principaux atouts ? Elle participe à faire rayonner nos intérieurs de lumière, agrandit l’espace en limitant les travaux, tout en apportant plus de confort thermique et acoustique.

image

Bien faire sécher le bois de chauffage

Le bois est un excellent combustible pour se chauffer, mais il faut qu’il soit bien sec et de qualité. Ce sont des règles essentielles pour en obtenir le meilleur rendement, mais aussi pour vous chauffer en toute sécurité.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.